Un bâtiment HQE

Principe

Abréviation de « haute qualité environnementale ». Démarche visant à réduire les impacts sur l’environnement des bâtiments lors de leur construction, de leur rénovation et de leur usage.

Données technico-économiques :


La démarche HQE a donc pour but de guider les maîtres d’ouvrage et leurs partenaires dans une approche environnementale.

La HQE a mis sur pied un « référentiel », qui permet de structurer la description de l’environnement pour un bâtiment. C’est le langage commun de la démarche HQE, les « 14 cibles ».

La HQE n'est pas un label mais une démarche globale faisant appel à une approche multicritères. Pour qu’un projet soit certifié il devra atteindre 7 cibles maximum avec au moins 4 cibles au niveau performant et 3 au niveau très performant.
 
Application sur le bâtiment :

Le choix avant le lancement du projet à été de sélectionner 10 cibles (au lieu de 7), 4 au niveau très performant et 6 au niveau performant.

>  Cibles traitées avec un niveau très performant (TP) :
  • Cible n°1 : Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement immédiat
  • Cible n°4 : Gestion de l’énergie
  • Cible n°8 : Confort hygrothermique
  • Cible n°6 : Gestion des déchets d’activité

>  Cibles traitées avec un niveau performant (P) :
  • Cible n°2 : Choix intégrés des produits, systèmes et procédés et de construction
  • Cible n°3 : Chantier à faible impact environnemental
  • Cible n°5 : Gestion de l’eau
  • Cible n°7 : Gestion de l’Entretien/Maintenance - Pérennité des performances environnementales
  • Cible n°10 : Confort visuel
  • Cible n°13 : Qualité sanitaire de l’air intérieur

>  Cibles traitées conformément à la réglementation en vigueur (niveau base : B) :
  • Cible n°9 : Confort acoustique
  • Cible n°11 : Confort olfactif
  • Cible n°12 : Qualité sanitaire des espaces
  • Cible n°14 : Qualité sanitaire de l’eau

Détail des cibles très performantes :

L’ensemble des points suivants ont été optimisés pour satisfaire à ces cibles :
 
Cible n°1 :Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement immédiat
  • Orientation et implantation des locaux
  • Droits au soleil, à la vue et au calme des riverains
  • Droits au soleil, à la vue et au calme des usagers
  • Protection vis-à-vis des nuisances (vents dominants, livraisons, bruits de circulation, …)
  • Accessibilité et déplacement doux (piétons, bus, 2 roues, stationnements,…)
  • Imperméabilisation du site
  • Espaces extérieurs / volonté de mise en valeur du paysage (biodiversité et écosystèmes, essences locales)et du confort des usagers
 
Cible n°4 : Gestion de l’énergie

>  Réduction des besoins énergétiques (objectif Cep < Cepref-20%)
  • Compacité des volumes
  • Conception bioclimatique : efforts demandés sur les orientations, la qualité de l’enveloppe et les dispositions passives
  • Orientation des locaux principaux par façades
  • Apports solaires / Protection des surchauffes
  • Inertie thermique du principe constructif (lourde) et du type d’isolant
  • Optimisation de l’isolation des parois
  • Performances minima des parois
  • Élimination des ponts thermiques
  • Étanchéité du bâtiment maximum
  • Perméabilité à l’air
  • Vitrages à faible émissivité

>  Réduction des consommations

>  Systèmes de Chauffage (bois, géothermie et cuve enterrée de stockage de chaleur) /Rafraîchissement

>   Régulation du chauffage/refroidissement

>  Intégration des Énergies renouvelables (Capteurs solaires thermiques, Capteurs solaires photovoltaïques, Éolienne)

>  Puits canadien

>  Système de ventilation contrôlée

>  Éclairage performant (Lampes basses consommation, pilotage et asservissement de l’éclairage par zonage par pièce et régulation en fonction de la quantité de lumière naturelle et via la présence)
 
Cible n° 6 : Gestion des déchets d’activité
  • Optimisation de la valorisation des déchets (industriels, emballages, DEEE, …)
  • Qualité du système de gestion des déchets (Faciliter le tri stockage des déchets)
 
Cible n°8 : Confort hygrothermique

> Confort thermique d’hiver

Éviter les parois froides, respect des consignes de températures, performance de l’enveloppe prioritaire + protection contre les vents froids du Nord, type d’isolation, élimination des ponts thermiques, vitrages basse émissivité, système de ventilation permettant de limiter les déperditions et assurer un rafraîchissement naturel

> Confort thermique d’été

Éviter les surchauffes (Inertie du bâtiment privilégiée, protections solaires)
Ventilation naturelle ou mécanique, afin d’éviter tout système de climatisation
Autre dispositif de rafraîchissement passif (éléments végétaux, etc.)

> Gestion de l’humidité