Structure

Principe

Le matériau de base utilisé pour les élévations est la brique pour la partie salle de cours et le couplage brique et ossature bois pour la partie ateliers. L’ensemble de la construction est isolé avec différents types de matériaux ayant chacun ses propres caractéristiques.

Données technico-économiques :

1. Maçonnerie
Ce sont des briques à perforations verticales qui peuvent être utilisées pour un grand nombre d’usages comme les maisons individuelles, villages, maisons de retraite, écoles, hôpitaux, immeubles de logements, constructions tertiaires...selon les exigences spécifiques à chacun d’eux. Elles sont rectifiées et montées au mortier-colle à joint mince au moyen d’un rouleau distributeur.

Ce type de matériaux répond à des exigences élevées en terme de :
- isolation thermique
- pont thermique
- résistance mécanique
- isolation acoustique
- résistance élevée aux enduits
- résistance au feu


2. 0ssature bois
Le système constructif de l'ossature bois consiste à ériger une trame régulière et faiblement espacée, de pièces verticales en bois de petites sections, les montants, et de pièces horizontales hautes, basses et médianes, les traverses et entretoises.

Sur cette ossature, supportant planchers et toiture, est fixé un voile travaillant en panneau dérivé du bois (panneau de particules, de contreplaqué ou d'OSB) qui assure le contreventement. L'isolant thermique s'insère entre les panneaux que recouvrent les parements intérieurs et extérieurs.
A structures égales, le bois est un matériau jusqu'à 7 fois plus léger que le béton. Il permet  de :
- fabriquer des panneaux d'ossature manuportables,
- transporter l'ossature à moindre coût,
- limiter les fondations de l'ouvrage bois,
- réduire le volume structurel,
- s'ériger sur tous types de terrains (lot enclavé, exigu, non stable, à forte déclivité…).

Les murs en ossature bois sont de faibles épaisseurs ( 20 cm environ). Ils offrent plus de surface habitable (± 8% de plus qu'en parpaings) pour un confort thermique optimum, grâce à :
- l'isolation dans l'épaisseur des montants
- la lame d'air entre parements et ossature,
- la faible inertie du bois qui permet une chauffe rapide,
- l'absence de ponts thermiques, (soit 30% des pertes de chaleur en construction traditionnelle),
- la nature respirante du matériau qui régule l'hygrométrie ambiante.

Produits : Bois lamellé collé : Classe de résistance : GL 24 à GL 28
Adhésif de type selon la norme EN 301 : 1
Essence(s) de bois : EPICEA - PIN - DOUGLAS - MELEZE
Classe de formaldéhyde : Classe E1
Réaction au feu : Classe Ds2-d0
Classe de durabilité : 1 à 3

Vidéo